Sign in / Join
Coquilles Ile Maurice 2 BM

Coquillages tropicaux, les merveilles de l’océan

Le ramassage de coquillages est l’une des activités les plus populaires au bord de la mer. Bonne nouvelle pour ceux qui visitent ou habitent Maurice, puisqu’ils ont accès a une multitude de précieuses coquilles marines sur les belles plages de l’île.

Quel habitant ou touriste séjournant à l'île Maurice n’a jamais ramassé un coquillage sur la plage? Très peu, probablement. Il faut dire qu’un grand nombre de nos plages regorge de coquillages superbes et multicolores, venus s'échouer sur le rivage après avoir été transportés par la houle. Autrefois, l'île était connue pour les coquillages magnifiques et énormes qu’on y trouvait. Si les gros spécimens se font plus rares de nos jours, on peut encore dénicher de magnifiques pièces en cherchant bien.

Certains collectionneurs passent ainsi des heures penchés sur le sable, à la recherche des spécimens les plus rares et les plus beaux. Parmi les coquilles les plus populaires et les plus faciles à trouver de l’ile, les coquilles bonheur aux superbes couleurs or et azur occupent une place de choix.

Coquilles Ile MauriceEgalement surnommé porcelaine, ce type de coquillage (du genre Cypraea) n’est pas rare sur nos rivages. Il en existe plusieurs types, aux motifs et colorations distinctes, comme la cypraea annulus (motif azur bordé d’une ligne jaune, la plus commune), ou encore la cypraea mauritania, qu’on ne trouve que dans l'océan Indien.

D’autres collectionneurs s'intéressent plutôt aux olives, qui doivent leur appellation à leur forme allongée rappelant celle d’une olive. Encore une fois, il en existe de nombreux types sur les plages mauriciennes. Les motifs varient d’une espèce à l’autre, ainsi que les couleurs qui vont du blanc au jaune en passant par le marron et le noir.

Autres coquillages populaires parmi les collectionneurs, les cônes forment une grande famille rassemblant des milliers d'espèces. On en trouve plusieurs dizaines à Maurice, dont le célèbre cône géographe, le plus dangereux coquillage au monde. Une simple piqûre suffit à tuer un homme en un rien de temps, mieux vaut donc se cantonner au ramassage sur la plage et ne pas s’aventurer à manipuler des spécimens vivants dans leur milieu naturel… Petite astuce pour les amoureux des cônes: seuls ceux qui possèdent des motifs triangulaires sur la coquille sont venimeux.

Hormis les coquilles populaires parmi les collectionneurs et les conchyliologues, d’autres valent également le détour pour leurs couleurs ou leurs formes. On peut par exemple trouver différentes types de coquilles de bénitier, ainsi qu’une grande variété de pétoncles et autres coquilles à valves. Sans oublier bien sûr les coquilles d’oursins ronds colorés, mais aussi les oursins plats (irréguliers) dotés d’un motif floral sur le dessus.

Si l’on n’est pas uniquement intéressé par les coquillages, on trouvera également sur nos plages des morceaux de coraux aux couleurs chatoyantes, et, si l’on a de la chance, peut-être même une dent de requin. Les plages du sud de l'île, très exposées aux houles, sont les plus riches en coquillages et trésors marins divers.

Pour en savoir plus sur les coquillages de l’île Maurice et d’ailleurs, une visite au musée World of Seashells, au Château de Bel-Ombre, est indispensable. On peut y admirer une partie de la plus grande collection de coquillages de l'océan Indien.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -