Sign in / Join
faune locale

Faune locale: les nudibranches  

 

Les nudibranches ont la particularité d'être ornés de formes et de couleurs extraordinaires. Partons à la rencontre de ces magnifiques et mystérieuses créatures...

Faune locale

Phyllidia marindica

Les photos de nudibranches sont exhibées comme de vrais trophées par les plongeurs amateurs et professionnels. Certains vont même jusqu'à faire des collections d’images des spécimens qu’ils rencontrent dans le monde du silence… Les nudibranches font en effet partie des créatures marines les plus extraordinaires qui peuplent les mers.

Communément appelés limaces de mer, les nudibranches habitent tous les océans de la planète. On en compte pour le moment plus de 2 300 espèces connues. A Maurice, plus de 130 espèces de nudibranches ont ete observées. Ces mollusques gastéropodes sans carapaces ont un corps flasque, souvent orné de protubérances et d’excroissances, qui sont dotées de venins chez certaines espèces.

Chaque espèce de nudibranche présente des motifs colorés différents. Les couleurs sont souvent très vives, pour prévenir les prédateurs d’un danger d’empoisonnement. On dit de telles couleurs qu’elles sont aposématiques. Par conséquent, certains nudibranches font partie des créatures les plus colorées de la planète. Les couleurs varient du bleu électrique au turquoise, en passant par le rouge vif, l’orange, le rose, le blanc, le mauve, le vert, le noir…

Faune locale

Doriprismatica atromargitana

La plupart des nudibranches vivent entre 5 et 30 mètres de profondeur, aux abords de récifs de coraux et dans les forêts d’algues, mais il est possible d’en trouver jusqu'à 700 mètres sous la surface. Ils sont pour la vaste majorité carnivores, se nourrissant d'éponges et d’autres créatures marines. Généralement, la taille des nudibranches ne dépasse guère 5 à 10 centimètres, mais certaines espèces comme la danseuse espagnole (Hexabranchus sanguineus, visible à Maurice) peuvent être beaucoup plus grandes.

Les nudibranches se déplacent comme les limaces terrestres, en glissant très lentement sur le fond marin. Toutefois, quelques espèces ont la capacité de “nager” en ondulant sur de courtes distances pour échapper à un prédateur. C’est, par exemple, le cas de la belle danseuse espagnole, ce qui lui a valu son surnom. Une autre rare exception est le superbe Glaucus atlanticus, le seul nudibranche vivant dans la zone pélagique. Cette espèce, aussi présente dans les eaux mauriciennes, flotte à la surface, le dos tourné vers le fond, se laissant emporter par les courants. Elle se nourrit de Physalia physalis, la galère portugaise (“gratelle” pour les Mauriciens).

Faune locale

Danseuse espagnole (Hexabranchus sanguineus) en train de “nager”. Cette espèce, qui peut atteindre 60 centimètres de long, est la plus grande des nudibranches

Il est arrivé que, suite à de fortes houles, un nombre important de Glaucus atlanticus échouent sur le rivage. Ce fut par exemple le cas à Pointe d’Esny en 2013. Attention à ne pas manipuler les spécimens à mains nues, car cette espèce est capable d’infliger une piqûre extrêmement douloureuse.

Malheureusement, il faut de nos jours plonger de plus en plus profond et de plus en plus loin de la côte pour trouver des nudibranches à Maurice. Les limaces multicolores se font de plus en plus rares à cause des activités humaines et de la pollution. Aujourd’hui, on trouve beaucoup plus d'espèces de nudibranches à Madagascar et à La Réunion qu'à Maurice. Toutefois, certaines zones protégées sont le théâtre d’un retour progressif des nudibranches, comme par exemple la zone de conservation volontaire de Roches Noires, mise en place par Reef Conservation.

Faune locale

Glaucus atlanticus

Si vous avez un jour la chance d’apercevoir un nudibranche, appréciez le spectacle, et ne dérangez surtout pas cet animal fascinant.

Toutes les photos illustrant cet article montrent des espèces déjà observées autour de Maurice.

Pour plus d’informations sur les espèces de nudibranches des Mascareignes, visitez le site http://seaslugs.free.fr/nudibranche/f_intro.htm.

Faune locale

Cadlinella ornatissima.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -