Sign in / Join
Rose du Venezuela

Flore : La Rose du Venezuela

Avez-vous visité le jardin botanique de Pamplemousses ces dernières semaines ? Si c’est le cas, vous avez certainement dû, en sortant du Château Mon Plaisir et en vous dirigeant vers le pont portant le même nom, être attiré sur votre passage par de grosses boules rouges ornant un magnifique arbre ombrageux. Mais vous êtes-vous demandé de quel arbre il s’agissait? C’est le Brownea grandiceps, communément appelé Rose du Venezuela ou Scarlet flame bean.

Impossible de passer à côté sans s’arrêter pour prendre quelques clichés, ou de ne pas s’interroger sur les origines de cet arbre qui donne d’aussi belles fleurs qui sont visibles pendant l’hiver austral. La Rose du Venezuela est considéré comme l’un des plus spectaculaires arbres à fleurs. Ses belles fleurs rouges ou orangées, qui ressemblent un peu à de grandes roses, lui ont valu son nom.

Originaire d'Amérique du Sud : Colombie, Pérou, Equateur, Venezuela, il est maintenant cultivé comme un arbre décoratif dans les jardins tropicaux. Outre  l’île Maurice, on peut le retrouver en Afrique, en Inde, au Brésil, entre autres.

Rose du VenezuelaLe Brownea est un arbre de taille moyenne à la croissance lente qui peut atteindre 10 mètres de hauteur. L’inflorescence, qui pend sous le feuillage, forme une boule de 20 cm qui regroupe une cinquantaine de boutons de fleurs. Ce sont les fleurs des bords extérieurs de la boule qui s’ouvrent en premier. Les petits pétales, d’une couleur variant du rose rougeâtre au pourpre, laissent apparaître de courtes étamines jaunes.

Le nom botanique Brownea provient du botaniste irlandais Patrick Brown (1720-1790), auteur d’une histoire naturelle de la Jamaïque. Brownea grandiceps appartient à la famille des Fabaceae à la sous-famille des Caesalpinioideae et au genre Brownea Jacq., qui comprend une trentaine d'espèces d'arbustes et d'arbres tropicaux originaires d'Amérique latine et des Antilles.

Certaines personnes utilisaient le Brownea pour soigner les maux. Les fleurs séchées sont infusées pour le traitement du rhume, de la toux, et des hémorragies. L’écorce est utilisée pour traiter les hémorragies et les douleurs menstruelles. On dit également que les indiens d’Amazonie utilisaient la Rose du Venezuela comme contraceptif.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -