Sign in / Join
Sentier-Roche-Ecrite

Légende réunionnaise: Grand-mère Kal

Personnage folklorique venu du temps de l’esclavage à l'île de La Réunion, Grand-mère Kal est le sujet principal de plusieurs légendes dont le scénario diffère selon le conteur et les régions. Cependant, toutes les versions de la légende s’accordent pour faire de cette vieille femme une annonciatrice de malheurs et une adepte de la sorcellerie...

Tous les enfants réunionnais connaissent Grand-mère Kal, l'équivalent sur l’Ile Intense de méchante sorcière européenne. Certains parents invoquent encore ce personnage légendaire et traditionnellement malveillant pour faire peur aux enfants désobéissants. Transmise de tradition orale depuis l'époque de l’esclavage, l’histoire originale de Grand-mère Kal a été perdue. Aujourd’hui, plusieurs légendes racontées dans différentes parties de l'île expliquent l’existence de ce redoutable personnage, et il est malheureusement impossible de savoir laquelle se rapproche le plus de l’originale.

Vraisemblablement, la légende viendrait d’une histoire vécue du temps de l’esclavage. Selon certaines versions, Grand-mère Kal fut une riche et méchante propriétaire d’esclaves, et d'après d’autres, une belle esclave prénommée “Kalla”. Quoiqu’il en soit, le personnage connut une mort dramatique, souvent associée à la sorcellerie, et son fantôme revanchard hanterait toujours l'île en quête de victimes, son corps n’ayant jamais été enterré comme il se doit.

Papangue-Muséum

Le papangue, oiseau endémique de La Réunion, dont le cri est parfois associé à la plainte de mauvais augure de Grand-mère Kal.

La particularité la plus répandue dans la plupart des versions de la légende est que Grand-mère Kal est capable de se transformer en grand oiseau noir, et vient annoncer de mauvaises nouvelles (le plus souvent la mort) près des cases la nuit en poussant des cris lugubres. Beaucoup associent ces cris à ceux du papangue ou du fouquet noir, oiseaux endémiques de La Réunion. Certains Réunionnais superstitieux jurent encore de nos jours avoir déjà aperçu la nuit, au détour d’un sentier, une grande “dame noire” lugubre...

Aujourd’hui, beaucoup d’enfants réunionnais fêtent Grand-mère Kal en se déguisant en sorcière effrayante le jour d’Halloween. Un jeu d’enfant lui est également consacré: celui ou celle qui joue Grand-mère Kal est couvert d’un grand voile (noir, de préférence) qui l’aveugle. Les autres lui tournent autour en lui demandant l’heure, et si Grand-mère Kal répond “minuit”, elle se jette sur le premier venu. L’enfant qui est attrapé devient à son tour Grand-mère Kal.

Plusieurs ouvrages pour l’enfance lui ont été consacrés, dont Grand-mère Kalle d’Yves Manglou, Mais que fait Grand-mère Kalle? de Joёlle Ecormier, ou encore l’une des aventures de Tikoulou, célèbre personnage de la bande-dessinée mauricienne créé par Henry Koombes, Sur les terres de Grand-mère Kalle.

Photo du haut: Le sentier de La Roche Ecrite. Selon certaines versions de la légende, Grand-mère Kal hanterait les sentiers des hauts de La Réunion la nuit en quête de victimes à dépouiller.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -