Sign in / Join
Batelage Souillac 2

Patrimoine: le batelage de Souillac

Dernier port historique de l'île Maurice encore en état, le batelage de Souillac a gardé tout son charme. Visite de ces lieux remplis d’histoire, posés le long des berges de la rivière Savanne.

Batelage SouillacLe batelage de Souillac doit son nom à François de Souillac, ancien gouverneur général de l’Isle de France et fondateur du village de Souillac, au Sud de Maurice. En 1787, le gouverneur décida de faire construire un port dans la région du Sud, avec l’espoir d’en faire une place forte militaire pour lutter contre les navires anglais.

Toutefois, le port, construit dans l’estuaire de la rivière Savanne, est difficile d'accès à cause de la mer houleuse du Sud et du manque de profondeur. Il sera peu utilisé par les Français, mais sera la pierre angulaire de l'émergence du village de Souillac, l’un des plus vieux de l'île.

Sous l’impulsion du magistrat Adolphe Autard de Bragard, le batelage de Souillac connaît une seconde vie vers les années 1850. C’est d’ici qu’est embarquée la grande majorité du sucre récolté dans les domaines sucriers du Sud en partance vers Port-Louis, avant l'avènement du chemin de fer à la fin du 19e siècle.

Coïncidence historique, Autard de Bragard a été l'hôte de Charles Baudelaire lors de son séjour sur l'île, en 1841. Il fut donc le mari de la Dame Créole à laquelle le poète a dédié l’un de ses plus beaux poèmes, Emélina.

Batelage Souillac 1

De nos jours, les quais du batelage sont encore utilisés par quelques pêcheurs locaux qui y mouillent leurs pirogues, mais aussi par les garde-côtes qui se sont installés dans les anciens bâtiments utilisés pour le stockage des marchandises. On y trouve également le conseil du village de Souillac, ainsi qu’un restaurant célèbre, Le Batelage.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -