Sign in / Join
gateau piment

Saveurs créoles: l’incontournable gâteau piment

Il existe de nombreuses variétés de pâtisseries salées et sucrées à l'île Maurice, mais la star incontestée du Street Food à la mauricienne restera toujours le gâteau piment. Ces savoureuses petites boulettes de dhall frites dans l’huile régalent quotidiennement des milliers de Mauriciens...

Les rues des villes et villages de Maurice regorgent de nombreux “marsan gato”. Ces derniers proposent aux affamés d’innombrables spécialités locales telles que les samoussas, gato brinzel, macatia coco et autres “dipin frir”... Tous ces marchands ne vendent pas forcément les mêmes spécialités, et il faut parfois un peu de patience pour dénicher la pâtisserie salée ou sucrée dont on a envie.

Toutefois, il existe une spécialité locale qu’on trouvera à coup sûr à chaque coin de rue. Il s’agit bien évidemment du fameux gâteau piment. Tous les Mauriciens raffolent de ces petites boulettes salées craquantes à l'extérieur et aussi moelleuses qu’un nuage à l'intérieur… Elles sont faites à base de dhall (ou dholl), une pâte de pois cassés à laquelle on ajoute des queues d’oignon ou d’ail, des feuilles de caripoulé, de la coriandre, du piment séché et du curcuma (en option).

On façonne ensuite de petites boules de la taille d’une balle de ping-pong qu’on plonge quelques minutes dans de l’huile bouillante (utiliser de l’huile végétale), jusqu'à ce qu'elles prennent une belle couleur dorée. Laisser ensuite reposer quelques instants sur un papier absorbant, et c’est prêt!

L’origine de cette recette est inconnue. Certains pensent qu’il s’agit d’une variante importée d’Inde, mais il reste plus probable qu’elle soit d’origine arabe. Le gâteau piment présente en effet quelques ressemblances frappantes avec le falafel, gâteau salé originaire du Moyen-Orient, réalisé avec du pois-chiche ou des fèves. Une chose est sûre: le gâteau piment a fait recette dans l'océan Indien. On en trouve à La Réunion sous le nom de “bonbons piment”, mais aussi à Madagascar et à Rodrigues.

Le gâteau piment est généralement consommé tel quel, souvent accompagné d’une sauce pimentée. On peut aussi en faire des pains fourrés (les fameux “pain-gâteaux piment”) ou des salades avec des pommes d’amour, des oignons et des herbes.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -